Le viager est un moyen de paiement. Lorsque l’on vend un bien immobilier en viager libre ou en viager occupé, l’acquéreur devra potentiellement verser :

  • Un capital de départ, appelé le bouquet :

Le bouquet devra être payer au comptant le jour de la signature chez le notaire.

Il est difficile pour l’acquéreur de recourir à un emprunt bancaire pour le bouquet, même si quelques exceptions existent.

Du côté du vendeur, le bouquet est soumis aux règles des plus-values immobilières. Si le bien vendu est considéré comme la résidence principale alors le capital reçu est exonéré de plus-value.

  • Une rente viagère :

La rente viagère est une somme versée tous les mois par les acquéreurs aux vendeurs, et ce, jusqu’au décès du dernier vendeur.

La rente est indexée sur un indice, librement choisi par les parties.

Elle peut être revalorisée en cas de libération anticipée du bien.

Le vendeur bénéficie de certains avantages fiscaux sur les revenus de la rente, ce qui n’est pas le cas des acquéreurs.

Il est à noter qu’un bien vendu en viager peut être vendu selon plusieurs conditions financières :

  • Un bouquet sans rente
  • Une rente sans bouquet
  • Et tous les situations intermédiaires

Pour toutes précisions, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 0.805.38.05.05 (appel gratuit) ou par mail à contact@expert-viager.com