Est il possible de vendre en viager lorsque nous avons des héritiers ?

Les héritiers du vendeur ne disposent d’aucun droit sur le bien vendu

En vendant son bien immobilier en viager, le crédirentier (le vendeur) retire celui-ci du patrimoine qu’il transmet à ses héritiers. Ces derniers se voient donc déposséder du bien vendu qui ne fait plus partie de la succession et ils ne disposent plus d’aucun droit sur le logement qui revient à l'acheteur (le débirentier) dès le décès du crédirentier. En revanche, les autres biens ayant appartenu au crédirentier ne sont pas concernés par le viager, ils reviennent donc de plein droit aux héritiers.

Enfin, notez qu’il est possible pour le crédirentier de prévoir, dès la signature de la vente viagère, que la rente soit réversible. Cela signifie qu’au décès du crédirentier, l’acheteur continuera à verser une rente à un autre bénéficiaire désigné par le vendeur. Cette clause est généralement souscrite par des personnes souhaitant offrir une garantie de revenus à leur conjoint après leur décès. La rente sera donc versée au bénéficiaire désigné par le vendeur, jusqu’à son propre décès.

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à nous contacter par mail contact@expert-viager.com ou au 0.805.38.05.05 (appel gratuit).