Qui sont aujourd’hui les acheteurs et les vendeurs de viagers ?
Chaque personne disposant d’un capital à investir et d’un revenu confortable, peut opter pour ce mode d’accession à la propriété. Pour autant, il est possible d’identifier des publics particuliers sensibles à ce type d’opérations.

Ce sont d’abord les Français de l’étranger, dont près de deux millions consultent les sites de viager. Cette clientèle en augmentation est composée de personnes disposant de ressources importantes qui souhaitent placer leurs économies en France et capitaliser leur sursalaire. Ce sont de purs investisseurs qui, à terme, revendent leur biens sans jamais les avoir occupés ni s’être préoccupés de la gestion locative.

Ce sont ensuite les étrangers eux-mêmes qui forment le projet de passer tout ou partie de leur retraite en France. Anglais, Allemands, Néerlandais, Italiens, Belges et Américains forment le gros de cette clientèle qui s’oriente sur des zones particulières de notre territoire.

Enfin, un certain nombre de Français de toutes régions optent pour cette solution, souhaitant par exemple acquérir par ce moyen un appartement à Paris en prévision des futures études de leurs enfants. Leur projet s’inscrivant dans la durée, ils achètent plutôt des viagers occupés.

Les motivations des vendeurs ont été développées dans le chapitre I, on rappellera seulement que tous sont évidemment des personnes âgées. Il s’agit essentiellement de veuves et de veufs conseillés par des professionnels du droit (notaire, avocats) au moment de la succession. Avec le complément de revenus que leur apportera le viager, ils acquièrent l’assurance d’un maintien prolongé dans leur lieu de vie et la conservation de leur niveau de vie. À cette catégorie traditionnelle, viennent s’ajouter les célibataires âgés qui ne disposent pas d’héritiers proches et qui choisissent de compléter leur retraite avec la rente qui leur sera servie.


LES VIAGERS IMMOBILIERS EN France
AVIS ET RAPPORT DU CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL
Mme Corinne GRIFFOND