Lors d’une vente en viager libre ou en viager occupé, le vendeur, dans la plupart du temps, recevra une rente.

Cette rente sera versée par le débirentier (acquéreur) au profit du vendeur (crédirentier) tous les mois. La date de versement est librement fixée entre les parties.

Voici quelques informations importantes sur la rente :

  • Elle sera indexée sur un indice de votre choix tous les ans ;
  • Elle sera revalorisée si le vendeur venait à libérer le bien de son vivant ;
  • Elle est entièrement réversible au profit du dernier vivant ;
  • Elle est soumise en partie à l’impôt sur le revenu ; des déductions seront appliquées en fonction de l’âge des vendeurs ;
  • Elle n’est pas défiscalisable pour les acquéreurs ;

                                                  

Pour déterminer le montant de la rente, il faut dans un premier temps estimer la valeur libre du bien immobilier que l’on souhaite vendre. Une fois cette valeur connue, on appliquera un abattement dans le cas d’une vente en viager occupé. Cet abattement est dû à la conservation d’un droit d’usage et d’habitation par les vendeurs. Ce qui n’est pas le cas dans une vente en viager libre.

Une fois la valeur occupée calculée, on y déduira le montant du bouquet souhaité. Il est à noter que le bouquet est librement choisi par les vendeurs, même si d’une manière générale nous préconisons des bouquets de 30% maximum de la valeur occupée.

La différence entre la valeur occupée et le bouquet sera converti en rente viagère à vie en fonction de l’espérance de vie des vendeurs.

Pour toutes informations complémentaires, n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 0.805.38.05.05 (appel gratuit) ou par mail à contact@expert-viager.com